COMMUNIQUÉ DU SNPSSP

“Nous dénonçons la nouvelle grille des salaires”

Par : Rédaction de Liberte, 29 septembre 2007

Suite à l’adoption par le conseil des ministres de la nouvelle classification et rémunération des fonctionnaires, le bureau exécutif du Syndicat national des praticiens de la santé publique (SNPSSP) s’est réuni en date de 24 septembre 2007, en prévision de la réunion incessante du bureau national. Après étude de cette nouvelle grille des salaires, le SNPSSP a dénoncé avec fermeté l’exclusion des syndicats autonomes, véritables représentants des fonctionnaires, de l’élaboration de cette grille des salaires, comme ils l’ont été déjà lors de l’élaboration du statut général de la Fonction publique.
Il a, également, dénoncé cette grille des salaires qui ne répond pas aux attentes des fonctionnaires ni aux engagements pris par les pouvoirs publics pour une fonction publique forte, moderne et attractive.
Le SNPSSP constate que le praticien spécialiste dont le cursus universitaire est parmi les plus longs et qui assure les soins spécialisés à travers tout le territoire national, se retrouve avec le tiers (1/3) du salaire de ses confrères voisins tunisiens et marocains. Par conséquent, cette situation qui va à l’encontre de tous les efforts déployés par le SNPSSP pour une santé publique forte, va engendrer une démobilisation des praticiens spécialistes et les dissuader à embrasser une carrière dans le secteur public pour aller vers d’autres secteurs mieux rémunérant consacrant une médecine à deux vitesses et pénalisant ainsi la majorité de la population en matière de prise en charge médicale spécialisée.
Le SNPSSP demande, par conséquent, l’intervention de M. Le président de la République pour la révision de cette grille des salaires. En attendant, les pouvoirs publics sont interpellés pour l’ouverture rapide des négociations sur un régime indemnitaire conséquent pour réparer les préjudices dus à cette grille des salaires.

 
Version imprimable
 
www.algeria-watch.org