Statut particulier de l’enseignant

Le CLA dénonce la campagne du gouvernement

El Watan, 4 septembre 2007

A l’issue de ses assises sur l’éducation nationale organisées les 1 et 2 septembre, le Conseil des lycées d’Algérie (CLA) a rendu public un communiqué dans lequel il estime que « la campagne du gouvernement sur l’élaboration du statut particulier et de la grille nationale indiciaire vise par des manœuvres dilatoires à différer les gains d’une revalorisation salariale après janvier 2009 en substituant à l’augmentation des salaires des mesures d’appoint pour calmer la grogne sociale ». Le CLA est convaincu que la promulgation du statut particulier et la décision de rendre publique la grille indiciaire n’auront lieu que s’il y a une mobilisation urgente et massive. « Dès septembre, le CLA compte faire une large consultation pour une mobilisation à partir d’octobre pour arracher un statut qui valorise la fonction enseignante et de recherche et afin d’arracher une augmentation d’un salaire dont la fourchette varie entre 30 000 et 50 000 DA », indique le CLA, appelant, avec l’accord du Satef et de la Cnltt, à une mobilisation dès la mi-novembre autour de l’enseignement technique. En novembre, une rencontre des états généraux des représentants des lycées techniques et des syndicats se tiendra à Alger. Le CLA affirme, par ailleurs, qu’il maintiendra sa pression dans les commissions paritaires pour exiger la transparence dans la gestion du mouvement des enseignants par l’affichage dans tous les établissements ainsi que sur internet. En outre, le syndicat demande la réunion des trois commissions paritaires notamment de la wilaya d’Alger afin d’établir le tableau des mouvements interdirections de l’éducation.

M. R.

 
Version imprimable
 
www.algeria-watch.org