Une commission interministérielle est installée

Benhabylès s’attaque au problème des SDF

Le Soir d'Algérie, 10 novembre 2016

Saïda Benhabylès, présidente du croissant-rouge algérien, lance une démarche en faveur des SDF. La stratégie qu’elle a initiée en partenariat avec le ministre des affaires religieuses et des wakfs consiste à identifier cette tranche de la population en premier lieu, pour ensuite régler le problème au cas par cas.
Salima Akkouche - Alger (Le Soir) - Saïda Benhabylès qui s’exprimait hier au forum du quotidien El Moudjahid a indiqué qu’elle s’est réunie avec le ministre des affaires religieuses et des wakfs pour débattre du sujet des SDF. Pourquoi Mohamed Aïssa ? La présidente du croissant-Rouge algérien est convaincue que le problème des sans domicile fixe est un problème d’ordre «culturel, moral et religieux».
Résultats : les deux partenaires sont arrivés à installer deux commissions interministérielles regroupant l’ensemble des acteurs concernés notamment les collectivités locales, le ministère de la santé et de la solidarité.
La première commission, explique Benhabylès, est chargée de l’opération d’identification de cette tranche de la population. Car selon l’intervenante, cette tranche est composée de handicapés mentaux qui ont besoin d’être placés dans des structures de santé, de jeunes qui ont besoin d’accompagnement ou encore de femmes ayant quitté le domicile conjugal ou familial et qui ont besoin d’aide. C’est dans ce sens, poursuit-elle, que la deuxième commission va intervenir pour trouver une solution à ces SDF au cas par cas. «C’est un travail de longue haleine» reconnaît la présidente du CRA qui, toutefois, se félicite que l’on se penche sur ce problème pour la première fois de cette manière pour le régler à la racine. Par ailleurs, le croissant-Rouge algérien, qui compte plus de 20 000 bénévoles est également en train de constituer un fichier national des nécessiteux. 200 000 nécessiteux ont été recensés jusqu’à présent par cet organisme qui a fait appel à chaque localité, à travers les gens du quartier, pour établir une liste des personnes dans le besoin.
Benhabylès souligne, cependant, que son institution ne compte pas se substituer aux instances chargées de cette tranche de la population. «C’est un travail de coordination et de complémentarité que nous faisons pour offrir nos services», a-t-elle indiqué.

Couffin du ramadhan : une humiliation, selon Benhabylès
La présidente du croissant-Rouge algérien estime que le couffin du ramadhan distribué aux nécessiteux est une humiliation. Benhabylès se dit favorable pour remettre des chèques à ces personnes dans le souci de garantir la discrétion et la dignité humaine. Une formule qui était sur la table du ministère de la solidarité avant d’être abandonnée.
S. A.

 
Version imprimable
Dégradation de la situation sociale  
www.algeria-watch.org